Zafi

Né en 1946 à Paris, Jean-Claude Fitoussi alias Zafi est un artiste peintre qui vit et travail à Cognac.

Issu d'une famille de 11 enfants, il passera une partie de sa jeunesse en centre de redressement à Bel- île-en-mer. C'est lors de cette période qu’il trouve pour la première fois cette envie de peindre, probablement un désir profond de s'exprimer, d'extérioriser. Seulement, il sera orienté vers une toute voie, celle du bâtiment. Ce n’est que plus tard vers 68, lorsqu’il travaillera au sein du journal Parisien france soir, que son côté artiste ressurgit. Jean-claude Fitoussi se plonge alors dans la photographie, il arpente Paris avec son appareil photo sur un style à la Cartier-Bresson ou Robert Doisneau.

Ce fut sa première activité artistique, mais la photographie le lasse vite. Malgré un retour à la photo dans les début 90 à prendre en cliché tous les street artistes en action dans les quartiers Parisien, C’est bien entre 1968-1973 que jean-claude Fitoussi commence a fréquenter les musées Parisiens, il ira même jusqu'à se rendre à Auvers-sur-Oise sur la tombe de vincent Van Gogh, ainsi que la chambre où le peintre vécue.Il faudra attendre de nombreuses années plus tard, pour que l’artiste qui sommeil en lui refasse surface. Ce n'est qu'à l'aube des années 2000 que ses doigts s’emparent enfin d’un pinceau afin d’y faire ses premiers jets. Sa signature "Zafi", sont  les initiales en hommage à ses parents.

Autodidacte, Jean-claude Fitoussi est comme une éponge qui s'imprègne des grands maîtres,et notamment pablo Picasso pour qui il se passionne ainsi que le cubisme, un univers dans lequel il trouvera enfin de quoi nourrir son désir de création,  il regarde, lit, étudie, apprend à manier le pinceau, à maîtriser les couleurs, les formes, peignant et repeignant encore et encore , avant de s’autoriser enfin à s’exprimer par lui même, transmettant alors son propre univers.  

Désormais la technique maîtrisée, son style inimitable associe le cubisme et figuratif,où éclatent autant les forment géométriques que les couleurs puissantes. Mais il faut dire que la palette de l’artiste est large, Zafi aime s’accorder quelques écarts en mélangeant les styles et genres, est donc associer avec une certaine facilité déconcertante ses fameux personnages avec d’autres styles. Telle un maître de chai, il assemble, mélange, compose jusqu'à autosatisfaction, sans jamais oublier le coeur de son art, le cubisme, dont il dira “ qu’il n’y pas de limite, le cubisme est une création sans fin…”.

Le travail de Zafi  laisse de moins en moins indifférent. Régulièrement associé à l’univers de la mode depuis 2018, les créations du peintre font sensations auprès de jeunes créateurs, certaines maisons haute de couture s’inspireront par la suite des oeuvres d’art de Zafi, voir dédiront une collection entière.  

2018 est une année importante, les oeuvres de l’artiste Cognaçais iront jusqu'à séduire le célèbre mohamed Hadid, artiste peintre et surtout déjà reconnu dans le monde entier pour ses créations immobilières. Véritable coup de coeur pour les peintures de Zafi, il naîtra entre ces deux passionnés et artistes une exceptionnelle collaboration artistique et la création régulière de divers oeuvres entre Cognac et Los Angeles. 

Toujours dans la même année, Arts Magazine International  consacre sa couverture au travail de l’artiste et cite “ Des oeuvres inspirées et inspirantes, renouvelant avec maestria le mouvement cubisme”. Un joli destin pour le peintre Zafi, lorsqu’on sait que fernande Olivier, premiere femme de Pablo Picasso repose à Cognac, tout près de son atelier. 

Zafi, artiste international dont les oeuvres sont dans divers pays s’inscrit dans une continuité et perpétue un univers tout en apportant sa touche. “ Un travail qui fleure bon le renouveau” (Arts Magazine).  


L'infirmière de l'hôpital Rothschild,Mars2020

Tarif : 7300 Euros

Le messager

Nous consulter pour les tarifs

Détente devant son cubiste

Nous consulter pour les tarifs

Femme assise

Tarif : 1300 Euros

Monsieur Ruiz en famille

Nous consulter pour les tarifs

2 femmes autour d'un Basquiat

Tarif : 18000 Euros

Les femmes de Cognac

Tarif : 15000 Euros

Le couple d'acheteur

Nous consulter pour les tarifs

Demande en mariage

Nous consulter pour les tarifs

La table

Tarif : 1300 Euros

La petite fille au béret

Tarif : 2500 Euros

De profil, homme au béret

Tarif : 4000 Euros